navigation

La Planète Revisitée : des expéditions naturalistes sans précédent pour mieux connaître la biodiversité 4 novembre 2009

Posté par Saida Nature dans : Biodiversité,Développement durable,Écologie,Environnement , commentaires desactivés

mozambiqueforet.jpg
Vue aérienne au Mozambique. Crédit : Olivier Pascal / PNI
Christophe Magdelaine, notre-planete.info (tous droits réservés)

A la veille de l’Année Internationale de la Biodiversité, le constat est accablant : le rythme d’extinction des espèces est exceptionnel dans l’histoire de l’humanité. C’est l’occasion pour le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris et Pro-Natura International en partenariat avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), de lancer « La Planète Revisitée », un programme d’expéditions naturalistes sans précédent.

« La Planète Revisitée », est un important et ambitieux programme d’expéditions naturalistes qui s’étalera sur 10 ans. Son objectif : effectuer un inventaire massif de la biodiversité dans des zones géographiques jusqu’ici peu explorées. Ceci permettra d’accélérer la découverte d’espèces nouvelles pour la science, en concentrant les efforts sur les régions de la planète considérées comme prioritaires pour la conservation de la nature.

Dans la lignée de Santo 2006, un ambitieux programme d’expéditions

Ce programme d’explorations profite des mêmes méthodes d’investigation mises en place sur Santo 2006. Il y a 3 ans, cette expédition a en effet permis d’échantillonner pas moins de 10 000 espèces, dont plusieurs centaines de nouvelles, et démontré ainsi que des inventaires ambitieux pouvaient être menés grâce à des moyens humains et logistiques appropriés.

Fort du succès de cette expérience, la Planète Revisitée a choisi de consacrer ses recherches à la biodiversité « négligée ». Constituée essentiellement d’espèces d’invertébrés (marins et terrestres) de petite taille et naturellement rares, cette biodiversité joue pourtant un rôle fondamental dans l’équilibre des écosystèmes, bien que sous-échantillonnée et sous-étudiée.

Parmi les régions considérées comme les plus riches en espèces et les plus menacées de la planète – Hotspots (selon l’ONG Conservation International) ou Ecorégions prioritaires (selon le WWF), Madagascar et le Mozambique ont été identifiés comme des espaces d’explorations majeurs et prioritaires. Ils concentrent en effet un nombre record d’espèces endémiques (présentes uniquement sur leur territoire) de plantes et d’animaux, et un déficit de connaissances dans un contexte de menaces de disparition.

Le conflit dont a souffert le Mozambique pendant près de deux décennies a entraîné un déficit de connaissances sur ce pays. Quant à Madagascar, l’attention des ONG internationales s’est essentiellement concentrée sur les forêts humides et les récifs coralliens, au détriment d’autres régions et écosystèmes de l’île. Ces deux grands pays, qui bordent le Canal du Mozambique, constituent donc un objet d’étude privilégié pour la première étape de la Planète Revisitée.

L’agenda de l’expédition

Entre avril 2009 et juin 2010, Madagascar et le Mozambique accueillent une série d’expéditions marines et terrestres. Menées sous la direction du Professeur Philippe Bouchet (Muséum national d’Histoire naturelle) et d’Olivier Pascal (Pro-Natura International), ces expéditions ont pour ambition de développer les connaissances existantes sur la biodiversité de régions considérées comme les plus riches en espèces mais également les moins connues et les plus menacées de la planète.

Le Mozambique
Novembre-Décembre 2009

Expédition terrestre dans les forêts sèches du Nord du Mozambique

Objectif : explorer et décrire la faune et la flore terrestres (insectes, petits mammifères, plantes…)
*
crédit : J.Leborgne/ MNHN

Madagascar
Avril 2009

Expédition marine dans les fonds crevettiers à bord du navire océanographique Vizconde de Eza

Objectif : échantillonner la faune aquatique profonde du Canal du Mozambique

Juin-Juillet 2009

Exploration à bord du crevettier Miriky

Objectif : échantillonner les fonds entre 100 et 1000 m de profondeur au Nord du Canal du Mozambique

Avril-Juin 2010

Expédition marine Atimo Vatae dans les eaux froides de l’extrême Sud de Madagascar (région de Fort Dauphin)

Objectif : explorer et décrire la faune et la flore marines (mollusques, poissons, algues…)
*
crédit : J.Leborgne/ MNHN

Les échantillons collectés

Les expéditions naturalistes, telles que celle organisée au Mozambique, ont pour objectif principal de compléter les connaissances sur la diversité biologique et de découvrir de nouvelles espèces d’organismes. Nombre de groupes terrestres sont très mal connus, et nos connaissances actuelles des espèces de certains groupes zoologiques n’excèdent pas 10 % de leur diversité mondiale estimée.

C’est pourquoi, pour chaque échantillon, les données relatives à la collecte sont notées et stockées en base de données. Ainsi, la localité, les coordonnées géographiques, la date, le collecteur et les conditions de collecte sont systématiquement joints à l’échantillon. Pour certains groupes, des photographies des animaux vivants sont prises, facilitant ensuite le suivi de l’échantillon et permettant l’illustration des futurs travaux.

La nature vit sa sixième extinction de masse

Disparition des habitats (forêts, récifs coralliens,…), surexploitation, pollution, changements climatiques, … les causes de la disparition du vivant sont nombreuses et l’ampleur de la crise de la biodiversité est désormais avérée. Le nombre réel d’espèces vivantes se situerait entre 8 et 30 millions, alors que seulement 1,8 million sont connues à ce jour. Le quart, voire la moitié des espèces, pourrait disparaître d’ici le milieu ou la fin du siècle ; l’enjeu est donc de taille et nécessite plus que jamais d’impulser un nouveau rythme d’explorations et de descriptions de la biodiversité, pour mieux la connaître et donc la protéger.

Nous ne manquerons pas de retracer sur Saida Nature les plus grandes découvertes de cette expédition naturaliste sans précédent !

12345...9

Les guerres et cultures au ... |
ALPHA OMEGA NICE, le blog |
surnaturel |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Découverte d'une zone natur...
| romaindu44
| statM1